LA FRAPPE DU 07/08: QUE PENSE LA DIASPORA CONGOLAISE DE BRUXELLES?

En RDC, 12 personnes ont été tuées à Kinshasa ce lundi selon la police. Des violences attribuées à des sympathisants de la secte Bundu dia Kongo, créé en 1986 par Muanda Nsémi. Ce mouvement politico-religieux reste marqué par la répression sanglante de l’un de ses rassemblements à Luozi par la police nationale Congolaise en 2008. La police congolaise assure que la situation est désormais redevenue calme à Kinshasa, tout comme à Boma et Matadi, deux villes du Congo Central où des manifestations avaient aussi été signalées.

Bundu dia Kongo?  Littéralement « Union des Ba Kongo », un secte politico-religieuse qui prône la restauration d’un royaume dont l’autorité s’étendait au XVIe siècle sur l’ouest de la RDC, l’Angola, le Congo-Brazzaville et le Gabon. Un coquillage dans une étoile cerclée de rouge, jaune et bleu sert d’« étendard » à ce mouvement. Dans une vidéo postée fin juin de cette année, Mwanda Nsémi appelait au soulèvement ‘La frappe contre le président Kabila, ce lundi 7 août.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *